Pourquoi les Bouddhistes s'engagent pour le climat…

 Par Thomas Seifert.

garett sears

Le réchauffement climatique menace la nature et les hommes :

 

 

 

 

 

 

 

Ce changement climatique avec tous ses effets néfastes n'est qu'un début. Toutes les courbes pointent vers le haut : CO2 et température. Les gaz à effet de serre nocifs de l'atmosphère continueront d'augmenter et d'y rester en activité pendant des siècles. La menace est la fonte complète des glaces, l'élévation du niveau de la mer, les inondations à grande échelle, le dégel des sols du permafrost, les catastrophes météorologiques, les migrations massives avec le danger de conflits armés.



theodor vasile 1t1RHW06m88 unsplashLes Bouddhistes se préoccupent du bien-être des hommes

Les Bouddhistes essaient avant tout d'aider les humains à se libérer de leurs illusions et à s'éveiller. Toutefois, cela ne suffit que si les besoins fondamentaux de la personne sont garantis : nourriture, logement, vêtements, pas de menace à la vie et à l'intégrité physique. Lorsque des humains sont menacés par une menace existentielle, la préoccupation première doit être d'éliminer cette menace et d'assurer leur subsistance. Les Bouddhistes peuvent-ils seulement observer ce qui se passe et espérer l'aide des autres ? Doivent-ils se limiter à rendre les gens plus capables de souffrir grâce à leur aide spirituelle ? Ce serait une attitude trop fataliste. Si, d'autre part, les Bouddhistes s'engagent à éviter un danger existentiel, pourquoi seulement en dehors de la communauté Bouddhiste ? Est-ce qu'un Bouddhiste doit retirer son rakusu avant de pouvoir détourner un danger pour l'homme ou la nature ? Non ! Il peut le garder !

Les Bouddhistes se préoccupent du bien-être de la nature

Celui qui se soucie du bien-être de l'homme doit nécessairement aussi se soucier de la nature, car la vie humaine dépend de la nature. L'homme ne peut survivre qu'avec suffisamment d'eau et d'aliments sains provenant de cette nature. Par conséquent, tous les efforts doivent également viser à prévenir une menace existentielle pour la nature.
Les Bouddhistes se préoccupent du bien-être de tous les êtres sensibles. Plus que toutes les autres religions, ils incluent explicitement tous les animaux. Les animaux ne sont pas considérés comme des objets destinés à satisfaire les besoins humains, mais comme des créatures ayant leur propre valeur et leur propre droit à la vie. C'est pourquoi les Bouddhistes renoncent souvent à la consommation de viande et de poisson. La menace existentielle qui pèse sur les espèces animales et leur extinction est une affaire très triste pour les Bouddhistes, quelle que soit l'espèce concernée. Mais la protection des individus et des espèces animales exige la protection de tous les habitats du monde animal : les paysages de la terre, les rivières et les océans.

Pour ces raisons, les Bouddhistes doivent être en première ligne pour protéger les humains et la nature des menaces existentielles !

 

Mots-clés: NL29

Imprimer