Quand les rêves deviennent réalité...

 

Aline QdReves1 Image 2

..........c'est parfois un peu chaotique.... Nous l'avons aimé ce terrain, quand il était nu, vallonné, recouvert de prairies.... Comment sera-t-il demain, dans un an, deux ?... Ici, le changement est visible de jour en jour, les maisons poussent comme des champignons...

Pour ma part, j'ai rejoins le projet en 2010... Retraitée, je m'ennuyais en ville et rêvais d'un petit coin de terre où faire pousser des légumes, voir le ciel et un horizon un peu plus vaste...comme beaucoup j'étais un peu déprimé par le sombre avenir que l'on nous promet pour la planète et déçue par nos sociétés qui ne font plus rêver... et surtout et plus grave, qui ne font plus rêver nos jeunes, nos grands enfants qui ne semblent pas vouloir suivre l'exemple de leurs parents.... toujours à se plaindre de trop de travail....
Il s'est trouvé qu'un jour j'ai eu l'occasion de voir le film de Coline Serraut: "Solutions locales pour un désordre global". J'ai été réconfortée de voir qu'il y avait de par le monde beaucoup de projets qui allaient dans le sens d'un meilleur équilibre avec la terre, d'une meilleure harmonie .... oserais-je dire ... avec le cosmos....? Et puis, le hasard fit que la même semaine, je tombais sur une émission de télé sur les éco-villages... et là, "ça a fait tilt" comme on dit, dans ma tête! L'idée m'est apparue, évidente: "Mais, moi aussi, ça, je peux le faire!" Alors, j'ai tapé sur internet: « éco-village » et de fil en aiguille je suis tombée sur ce site: http://ecohameaudandral.over-blog.org/ ....

J'ai rapidement été conquise par la charte.

Voyez vous-mêmes dans la rubrique "Les valeurs qui nous rassemblent":
".... nous pensons qu'un autre monde est possible, nous voulons mettre, dès maintenant, nos vies en concordance avec nos idées. Nous constatons que la mondialisation libérale ne génère que compétition, marchandisation, individualisme, accroissement de l'exploitation, des inégalités et de la misère, destruction des équilibres écologiques et de l'environnement, épuisement des ressources naturelles...
Nous sommes pour un monde où l'économie sera au service de l'homme et de la nature et non plus l'homme et la nature asservis à l'économie. ..."
Se battre contre ce qui me semble ne pas aller dans la société actuelle.... je ne vois pas bien comment ni avec quel espoir...., mais, faire un pas de côté, et construire quelque chose d'autre.... ça, ça me parait possible, avec d'autres, à notre niveau...
Je suis allée les voir, revenue passer quelques semaines avec eux, participé aux travaux du groupe, et, finalement j'ai été cooptée au printemps 2011.

Historique:
Le projet quand à lui, a commencé entre 2005 et 2008.
Quelques personnes participaient, ensemble ou séparément, à différentes rencontres sur des projets d'éco-hameaux.
Printemps 2008: Sylvain et Michèle trouvent le terrain. La charte est rédigée, en partie par cyber réunions ...
Juillet 2008: ils se rencontrent pour la première fois dans le Lot.
Le 31 juillet, signature d'un compromis.
Août: rencontre dans le Lot, travail sur les statuts de la SCI et l'implantation des maisons,
Septembre: rencontre dans le Var. Travail sur les statuts, le cahier des charges, le montage financier.
Le 12 septembre 08 : dépôt d'une demande de CU (certificat d'urbanisme) pour 16 implantations.
Novembre: rencontre dans le Lot. Finalisation des statuts. Cahier des charges. Chantier de débroussaillage. Rencontre avec les architectes.
2009: Réunions, Poursuite des différents travaux.
Mars: Choix de l'architecte pour le permis d'aménager. Dépôt des statuts, constitution officielle de la SCI. Signature de l'acte définitif d'achat du terrain.
Avril, Mai, Juin: Travail sur le permis d'aménager, le cahier des charges.
Juillet-Août: Campement sur le terrain, montage d'une yourte, ateliers de débroussaillage, nettoyage de la source, mur terre-paille, débats, etc.
Septembre: présentation du projet au Maire du Vigan, aux architectes et paysagistes de la DDE, aux architectes des CAUE (Conseils d'Architecture, d'Urbanisme, et de l'Environnement) du Lot et de l'Aveyron.
Démontage de la yourte.
Octobre: réunion à Saint Projet - Travail sur les modalités de prise de décision.
Novembre: réunion par l'architecte de tous les partenaires concernés par les VRD (Service de voirie, EDF, Télécom ...)
Décembre: poursuite des différents travaux - Volet social, cahier des charges, règlement intérieur.

2010: dépôt et obtention du permis d'aménager.

2011: fouilles archéologiques.... ouf! Ils n'ont rien trouvé!
Début de l'accompagnement avec un consultant: « La relation comme ciment des pratiques collectives. » Parce que, la véritable aventure finalement, n'est-elle pas relationnelle?

2012: réalisation des travaux de viabilisation et premiers permis de construire...

Image 3

  Image 4

 

Février 2013: la première maison sort de neige!

Aline QdReves5

Parallèlement, le travail du groupe se poursuit, avec ses hauts et ses bas, soirées festives, difficultés relationnelles, stage de permaculture, participation à un film sur la transition, accueil de l'Altertour, plantations sur le terrain...

Petit à petit, la plupart d'entre nous sont venus habiter aux alentours, ce qui facilite les échanges, les réunions, et la vie du groupe commence à prendre forme...

Le projet en quelques mots:

25 maisons bio-climatiques individuelles, une maison commune et des équipements collectifs sur un terrain constructible de 1,5 ha. Des potagers, des vergers et d'autres cultures vivrières valoriseront les 7 ha de terres agricoles qui entourent la zone constructible. L'habitat groupé est pensé de manière à réduire son impact environnemental et favoriser le lien social.
Aujourd'hui, ce sont trente trois adultes et neuf enfants qui construisent ce lieu de vie. Ils en fondent les bases sur la mixité sociale et intergénérationnelle, la solidarité et l'entraide, la mutualisation des moyens et le respect. Par leur fonctionnement démocratique et une démarche citoyenne active, laïque et non-violente, les futurs habitants de l'éco-hameau d'Andral veulent forger une alternative à la mondialisation libérale.
A trente, et même à bien moins, il n'est pas facile de s'entendre, en respectant chacun ... nous avons, à un certain moment décidé de nous faire aider et nous poursuivons cet accompagnement afin que chacun trouve sa place...et que le projet continue d'avancer... Des outils de gouvernance ont été mis en place qui garantissent que tous aient les mêmes droits et devoirs, dans la bienveillance...

Un témoignage:

"J'ai hâte de voir sortir de terre ces maisons de toutes formes et de toutes natures, et de voir les enfants du Hameau, ceux d'aujourd'hui et ceux à venir, investir ces lieux, de la source au potager, des bosquets aux prairies, du verger au poulailler... J'ai hâte de voir mes petits enfants se joindre à leur bande le temps des vacances d'été. Je rêve de les voir se construire sur les bases fondées par leurs parents ou grands parents, sur ce rêve concrétisé d'un lieu de vie offrant une réelle alternative à la compétition, l'individualisme, la précarité qui fondent le système libéral.
Forts de ces expériences privilégiant la coopération, l'entraide, l'écoute, le respect de l'autre tout autant que de la nature et de la terre, l'apprentissage d'une réelle démocratie , je veux croire qu'ils sauront à leur tour relever des défis bien plus audacieux, assurés que d'autres mondes sont possibles." (Véronique )

 

Imprimer E-mail