La pratique continue

Mai 2020

Depuis plusieurs semaines, la plupart des dojos sont fermés à cause de la pandémie due au Coronavirus. Suite au dernier Flash Info, plusieurs enseignants nous ont communiqué leurs expériences et les mesures qu’ils ont prises pour soutenir les pratiquants du zen, afin de pouvoir continuer la pratique de zazen et le gyoji.
En voici un résumé ...

Zazen à la maison

2392 pratique 1Pour certains pratiquants, c’est l’occasion de découvrir la pratique de zazen à la maison. On s’installe dans une pièce calme, sur un zafu, un banc de méditation ou une chaise tournée vers le mur. Dès le début du zazen, il est bon de se rappeler les instructions sur la posture juste du corps, la respiration et l’état d’esprit, telles qu’elles sont données dans les kusen.

  • Dans la plupart des dojos, on continue la pratique commune en faisant zazen à la maison, soit aux heures habituelles du dojo, soit à des heures convenues.
  • Le responsable d’un dojo envoie un rappel par SMS aux membres, 10 minutes avant la séance de zazen.
  • Le temple de Nice a également proposé de faire une journée de zazen « chacun chez soi », avec quatre zazen à des heures données, samu et enseignements soit en podcast, soit en lecture.

Zazen au dojo

Le jour où la pratique de zazen au dojo sera à nouveau permise, il est cependant conseillé d’établir encore des mesures de sécurité. Les conseils suivants nous ont été communiqués :

  • Pratiquer zazen avec inscription afin d'éviter de dépasser le nombre de participants autorisés.
  • Espacer les zafutons d’une distance d’au moins un mètre et demi.
  • Mettre à disposition à l’entrée du dojo des distributeurs de gel hydroalcoolique ou de désinfectant, des serviettes en papier, des masques et des gants.
  • Rappeler aux participants de garder la distance sociale de sécurité et de s’abstenir d’accolades et de conversations inutiles.
  • Désinfecter régulièrement les poignées de portes et autres surfaces régulièrement touchées par les pratiquants.

2392 pratique 2 

Suite à la pratique seul à la maison, il se peut que des négligences dans la posture du corps se soient éventuellement installées, telles que la rotation de l’axe du corps ou le relèvement des épaules. En raison de la règle de distanciation individuelle, il est difficile de corriger les postures au dojo. Un responsable a cependant obtenu de bons résultats en donnant les conseils suivants, pour aider les pratiquants à « s’auto-corriger » :

  • La ligne de jonction entre les genoux doit être parallèle au bord du zafuton, de même que celle des épaules.
  • La pression des genoux sur le zafuton et la pression du corps sur le zafu doivent être approximativement égales sur les côtés droit et gauche.
  • La pression des poignets sur les cuisses doit être à peu près égale des deux côtés.
  • En prenant la posture, la colonne vertébrale et le cou doivent être tendus comme on voulait regarder quelque chose de lointain, puis on baisse le regard.
  • Le nez, le nombril, l'extrémité du pouce et l'os pubien sont sur un même axe vertical, axe qui se place exactement au milieu des genoux.

Communication

Pour beaucoup de pratiquants zen, il est important de maintenir le contact avec la sangha. Heureusement, nous vivons à une époque qui offre de multiples moyens techniques de communication :

  • Il y a bien sûr le contact direct, par téléphone ou email.
  • Les membres de certains dojos sont connectés par des systèmes de messagerie tels que WhatsApp (ou Guasap) ou ont organisé des forums de discussion.
  • Des enseignements relatifs à la pratique sont partagés par email, Facebook ou podcast (par exemple au temple de Nice : http://zen-nice.org/gyobutsuji/)
  • Un dojo propose même une conférence par vidéo hebdomadaire pour pouvoir échanger en direct.

Et plus encore

2392 pratique 3Dans cette période de confinement et d’incertitude, beaucoup de gens souffrent mentalement, moralement ou physiquement, même sans être atteint par le virus. Malgré l’isolement personnel, il est important de garder l’esprit ouvert à notre environnement :

  • Dans certains dojos, on organise de l’aide pour des personnes qui en ont besoin, par exemple en faisant des courses pour eux.
  • On cherche activement le contact avec des personnes qui sont plutôt isolées ou qui n’ont pas l’accès à Internet, pour les écouter et les soutenir.
  • Me Roland Yuno Rech fait régulièrement des cérémonies de kito pour les personnes malades. Si vous souhaitez dédier cette cérémonie à une personne en particulier, n’hésitez pas à nous envoyer son nom et nous le transférerons à Roland (email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Quelques citations

« Revenir à la simplicité de la pratique. Un corps, un esprit, un zafu et un peu de détermination ne suffiraient-ils pas ? »

« Il faut - dans ce temps d´incertitude - renforcer les liens de pertinence ».

« Un membre de la sangha a enregistré le bois qu’il frappe 10 minutes avant la pratique, ce qui rappelle que c’est l’heure d’aller s’asseoir ».

« Nous nous sentons très reliés, peut-être encore plus que d’habitude, et également prêts à venir en aide à quiconque en aurait besoin ».

« L'impermanence dont Roland nous parle toujours a durement frappé à notre porte cette fois-ci ! Et nos vies bien réglées ont volé en éclats ... Tout un enseignement ! »

« Nous devons faire face à cette période d'isolement avec sagesse et compassion. Pour nous, la base pour le faire est la pratique de zazen ensemble, cette pratique même que nous poursuivons maintenant sous une forme différente, dans des lieux différents, mais en même temps ».

« Les tambours ne sont pas encore battus, mais bientôt les cérémonies seront à nouveau possibles ».

 

 

Imprimer E-mail

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.