Les classes de la Ville

                                                                                         

Mulhouse01Sollicité par la ville de Mulhouse, le Butsu Shin Zendo accueille régulièrement des écoles primaires, depuis une année maintenant.

Les « Classes de ville » consistent en une démarche citoyenne.

En découvrant des structures et des institutions de leur environnement, les élèves apprennent à vivre ensemble dans la diversité, la multiplicité.

Nous transmettons des messages de respect, de tolérance, de paix.

Les enfants sont sensibles à la spiritualité.

Nous parlons de lâcher prise, d’énergie à ces jeunes âgés de 8 à 10 ans.

Un pratiquant les accueille durant le zazen du mercredi matin. Après un échange, les classes montent dans le gaetan pour assister, en silence, à la fin du zazen.

Impressionnés, étonnés, ils montrent d’emblée un grand respect pour ce qu’ils voient : des personnes assises face au mur, sans bouger.

Leurs yeux s’écarquillent lorsque les « kyosaku » bougent pour sonner le kaijo et le bois. Les sons les amusent, mais nous sentons qu’ils perçoivent une autre dimension en assistant à la fin du zazen.

Une classe nous a demandé de chanter des sutras.

Spontanément, ils sont plein de respect et sans peur.

Ils maîtrisent leur curiosité, pourtant les questions sont toujours nombreuses.

L’un ou l’autre ont plus de difficultés à rester calme, mais chacun d’entre eux, avec l’enseignant et les parents accompagnants, se met en posture.

La curiosité et l’étonnement font place à la joie.

Tous se concentrent et se laissent imprégner par le calme et le silence de zazen. Après cet instant, ils poursuivent avec leurs questions, alors que certains conservent la  posture.

Pendant une heure trente, les enfants sont attentifs à nos réponses, à nos explications, à nos paroles, ils sont attentifs à zazen. Ils fixent nos kimonos, kesa, rakusu et découvrent la simplicité du Maître.

Leur imaginaire s’enrichit, ils font gasshô.

Ces temps d’échange ont tous été d’une très grande richesse pour chacun d’entre nous. Des enfants nous ont envoyé une carte de remerciement, les enseignants ont fait des photos.

De plus en plus de classes souhaitent maintenant venir au dojo partager cette expérience.

Nous ne pouvons les accueillir toutes, mais c’est avec plaisir que nous attendons les visites des prochaines classes.

Claude Cannizzo

 

Mots-clés: NL22

Imprimer E-mail