La respiration

Q: Lorsque l’on pousse la respiration dans le hara, est-on dans l’intention ? Si on force la respiration, on n’est plus dans ce qui est, mais dans la volonté. Qu’en penses-tu?

R: Dans l’Anapanasati (le sutra de base pour la respiration) et dans l’enseignement du Bouddha, il est surtout enseigné de simplement observer sa respiration. Ainsi, naturellement, la respiration a tendance à s’approfondir et à descendre dans le hara. Mais on a souvent de mauvaises habitudes et cette transformation peut être longue à se produire. La manière zen, qui enseigne à se concentrer dans le hara, permet d’aller plus vite à surmonter les obstacles et d’expérimenter ce qu’est une bonne respiration. Par contre, si on est trop tendu, s’il y a trop d’obstacles, alors il ne faut pas insister à pousser à tout prix sur les intestins. Il faut revenir à la posture, se détendre et abandonner toute idée d’avoir une respiration profonde. Il faut laisser faire la posture et tôt ou tard, la respiration s’approfondira.

Imprimer E-mail