Qui sommes-nous?

sanghaL’association Bouddhiste Zen d’Europe (ABZE) a été créée par les disciples de Maître Yuno Rech en juillet 2007.Elle a pour objet principal d’organiser et de diffuser la pratique du Bouddhisme Zen Soto transmise depuis le Bouddha Shakyamuni par des Maîtres tels que Bodhidharma, Tosan, Dogen, Keizan, Kodo Sawaki, Taisen Deshimaru, Niwa Renpo, Yuno Rech et ses disciples, dans l’esprit de la transmission de personne à personne propre à cette école. L’association étudiera, pratiquera et transmettra les principes fondamentaux de cette tradition tout en l'adaptant aux conditions de vie actuelles en Europe.

L’ABZE est bouddhiste car ses membres ont foi dans l’éveil de Shakyamuni et s’efforcent de pratiquer tous ses enseignements, et en particulier, les Quatre Nobles Vérités et les six Paramita (générosité, éthique, patience, effort, méditation et sagesse).

Ils s’engagent à respecter le Bouddha, son enseignement et la communauté de ceux qui pratiquent cet enseignement.

Ils font vœu d’aider les êtres à s’éveiller, en les aidant à remédier aux attachements causes des souffrances, d’étudier et pratiquer les enseignements de Bouddha et des maîtres de la transmission du Zen Soto et enfin de s’éveiller à la profonde dimension de la Voie pour le bien de tous les êtres.

L’ABZE appartient à l’école du Zen Soto dont les fondateurs au Japon furent Maître Dôgen et Maître Keizan après Maître Tosan en Chine. Ceci implique que la pratique est plus particulièrement éclairée par l’enseignement de ces Maîtres, dont elle respecte les principes fondamentaux :

  1. La méditation en zazen n’est pas une technique parmi d’autres mais la pratique d’éveil source de toutes les autres pratiques. Elle est pratiquée dans la plus grande simplicité et le plus grand dépouillement : c’est à dire seulement s’asseoir et abandonner toute autre préoccupation (shikantaza) avec un esprit que ne s’attache à rien (hishiryo), sans avidité ni haine pour aucun objet (mushotoku)
  2. Cette pratique pure est elle-même réalisation de l’éveil.
  3. Il n’y a pas de séparation ni d’opposition entre la méditation, les rituels et la vie quotidienne
  4. La pratique, l’étude des enseignements et l’éveil ne sont pas séparés.
  5. Tous les êtres et Bouddha ne sont pas fondamentalement différents ni séparés.Ils sont interdépendants et partagent la même « nature de bouddha ».
  6. Est Bouddha éveillé celui ou celle qui vit en harmonie avec le Dharma qui exprime la Réalité profonde de tout ce qui existe.
  7. Tout existe par l’interdépendance de causes et de conditions. Rien ni personne n’existe seul : ceci implique un sens de la responsabilité dans ses paroles et ses actes, le respect des autres et de toutes les formes de vie (éthique et écologie)
  8. Même si la pratique du Bouddhisme Zen favorise le bien être de chacun, il ne se réduit pas à une technique de bien être ou de développement personnel. L’ABZE veille à ce que son enseignement en exprime la véritable dimension spirituelle.
  9. Notre pratique  est une pratique de «libération» de toutes les causes de souffrance liées à notre avidité, notre agressivité et notre ignorance qui sont les trois poisons de base évoqués par le Bouddha). Il s'agira pour chacun de veiller à ne pas laisser se développer les phénomènes de rivalité, d'emprise, d'abus de pouvoir et autres attachements qui pervertissent fréquemment le fonctionnement des organisations, particulièrement des églises et des communautés dites « spirituelles ». Etre capable d'en prendre conscience et d'y remédier s'ils se produisent fera partie de la formation des enseignants et de la pratique de chacun.  Ceci impliquera  sagesse et  vigilance.


L’ABZE est une Association Européenne : ses membres pratiquent, animent des Dojos et organisent des sesshins et sessions en France, Belgique, Hollande, Allemagne, Autriche, Suisse, Italie et Espagne.L’Association ne possédant pas encore de lieu pour l’organisation de grandes sesshin, celles-ci ont lieu à Pégomas, près de Cannes, au temple zen de La Gendronnière près de Blois, à Maredsous près de Namur, à Ghigo di Prali près de Turin et à Grube Louise près de Cologne.

L’ABZE s’efforce de faire connaître la pratique du Bouddhisme Zen Soto à travers des conférences, des stages, des sesshins et la pratique quotidienne dans les Dojos.

Elle assure la formation des enseignants permettant la transmission du Zen Soto dans le respect de l’essence de cette tradition.

Elle travaille dans un esprit d’ouverture et de coopération avec les organisations qui poursuivent un objet similaire, notamment l’Association Zen Internationale, la Sotoshu Shumucho et l’Union Bouddhiste de France, ainsi que les différentes unions Bouddhistes en Europe.

Elle utilise son site Internet pour diffuser informations et enseignements à tous publics, mais plus particulièrement à ses adhérents et ses enseignants.

Elle assure des publications et leur diffusion concernant la  pensée et la pratique du Bouddhisme Zen Soto.

Elle encourage le dialogue inter religieux.

Consciente de l’importance de l’éthique et de l’écologie, elle encourage ses membres à une attitude responsable dans les divers secteurs de la vie individuelle, familiale, professionnelle et sociale.

Documents à télécharger :

Le dépliant de présentation de l'ABZE

 

Imprimer E-mail